FORMATION EN COMPETENCES DE VIE DE 60 FORMATEURS ISSUS DES ONG

FORMATION EN COMPETENCES DE VIE DE 60 FORMATEURS ISSUS DES ONG

Dans le cadre du renforcement des capacités des Organisations de la Société Civiles chargées de former en compétences de Vie les jeunes bénéficiaires du PEJ, le Projet a lancé, le mardi 14 mars 2023, la formation de 60 formateurs issus des ONG.

Cette formation porte sur les compétences et aptitudes mentales et comportementales nécessaires pour que le jeune bénéficiaire soit bien préparé pour entrer, rester et progresser dans le marché du travail : le leadership, la communication, les relations interpersonnelles, le travail  en équipe, la gestion du temps etc.

La formation théorique des futurs formateurs sera suivie par une séquence d’implémentation (application) avec des jeunes, qui se déroulera tout au long du mois d’Avril.

Les formateurs qui auront réussi obtiendront des certificats prouvant leurs compétences en matière de formation. Ils seront ensuite dispatchés par les ONG dont ils sont issus (à raison de 20 formateurs pour chacun des trois groupements d’ONG sélectionnés) pour former les jeunes bénéficiaires du PEJ dans leurs zones d’intervention qui sont :

Zone 1 : Nouakchott Ouest et les deux Hodhs

Zone 2 : Nouakchott Nord, l’Assaba et le Trarza

Zone 3 : Nouakchott Sud et le Guidimaka

Ils pourront ainsi former en compétence de vie 60 000 jeunes filles et garçons bénéficiaires des services offerts par le PEJ.

Lors du lancement de la formation, M. Mohameden Lafdal, expert en formation du PEJ a briffé les participants sur l’importance de la tâche qui leur sera confiée, sur les différentes composantes du PEJ, ses bénéficiaires, son offre, ses méthodes et ses partenaires.

Madame Mounina experte Genre et Protection Sociale a, de son côté, briffé les futurs formateurs sur le Mécanisme de gestion des plaintes et du code de conduite du Projet.

Il est important de noter que cette formation, son implémentation et la réalisation des formations sur le terrain, permettront aux ONG de compter sur des pools de formateurs expérimentés dans un domaine extrêmement rare en Mauritanie, ce qui constitue un réel renforcement de capacités de la société civile.