Journée de sensibilisation sur le PEJ

Journée de sensibilisation sur le PEJ

Le Ministère de l’Emploi, de la Formation Professionnelle a organisé,  le mardi 13 Octobre 2021, une  journée de sensibilisation autour du Projet d’Employabilité des Jeunes (PEJ), dans les locaux de l’Académie Diplomatique à Nouakchott.

Ce projet, financé par l’Etat mauritanien et la Banque Mondiale, pour un montant de 42 millions de dollars, renforcera l’employabilité de 60 000 jeunes dont la moitié seront des femmes

Le projet est mis en œuvre par une Unité de de Coordination Technique, sous la responsabilité de la Cellule de Coordination des Projets Emploi (CPE) et des partenaires de mise en œuvre : l’Agence nationale de l’emploi TECHGHIL  (inscription, formation en Compétence de vie, orientation et suivi des jeunes bénéficiaires), l’Institut national de promotion de la formation technique et professionnelle ; INAP FTP (formation professionnelle axée sur la demande) et la Délégation TAAZOUR (Formation en entrepreneuriat, appui technique et financier et coaching pour la réalisation de micro-projets générateurs de revenu)

Le projet cible les jeunes, âgés de 15 à 24 ans, qui ont atteint, comme niveau maximum, la fin du secondaire (sans le baccalauréat) et qui sont soit au chômage, soit inactifs, soit travaillant dans des conditions précaires, et vivent dans l’une wilayas suivantes : Nouakchott, des du Hodh Charghi, du Hodh Gharbi, de l’Assaba, du Guidimagha et du Trarza.

Après l’ouverture de la journée de sensibilisation par M. Mohamed Cheikh Lehbib, Coordonnateur National du Projet, S.E M. Taleb Ould Sid’Ahmed, ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, a prononcé un discours au cours duquel il a souligné que la Mauritanie paie très cher aujourd’hui, le prix de plusieurs années d’une mauvaise politique d’intégration de cette couche de jeunes ayant abandonné les études, sans formation professionnelle et dont plusieurs ont été happés par les pièges de la criminalité et de l’extrémisme.

Il a ajouté que le but principal de ce projet est de donner à ces jeunes l’opportunité d’intégrer la vie active et de faire revivre en eux l’espoir afin qu’ils ne restent pas sur le bord de la route.

Le ministre a ensuite engagé un dialogue informel avec les représentants des associations de jeunes qui ont été invités à la journée de sensibilisation, qui a en outre réuni des représentants du patronat, de la chambre de commerce et des ONG, en plus de plusieurs hauts cadres du MEFP.

M. Ahmed Youra Ould Haye, Coordonnateur technique du PEJ avait auparavant commenté une présentation Power Point sur le montage institutionnel du projet, ses objectifs, l’avancement des ses activités et les perspectives de sa mise en œuvre, et répondu aux questions des participants.

La journée de sensibilisation a bénéficié d’une très bonne couverture médiatique (jauneaux télévisés, radios et réseaux sociaux)